Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des rainettes

Le blog des rainettes

De tout et de rien mais surtout de tout : de l'actualité aux voyages, en passant par la culture, littérature, cinéma, l'Art et jusqu'à la cuisine ou la politique, parfois le tout en même temps à 4 mains, à loisir et à l'envie ! Pourquoi ? Parce qu’un et un font un, parce qu’ils existent, parce que c’est suffisant et insuffisant à la fois, parce qu’ils sont toujours d’accord, parce qu’ils ne sont jamais d’accord, parce qu’il est persuadé d’avoir raison, parce qu’elle sait qu’elle a toujours raison, parce qu’il y aura toujours des questions insolubles, parce qu’il y a trop de personnes porteuses de vérités prêtes à l’emploi, parce qu’il y en d’autres envahies de doutes, parce que la liberté de s’exprimer, de se laisser porter est un privilège dont on n’a pas toujours conscience, parce qu’il faut l’explorer comme on explorerait un nouveau continent . Parce qu’ils ne se prennent pas au sérieux, parce qu’ils se prennent trop au sérieux, parce qu’ils ne peuvent pas se passer d’internet, parce qu’ils aiment réagir, interagir, parce qu’un poste de télé ou un bon bouquin ça n’a pas beaucoup de répartie, parce qu’ils aiment des choses, sont dégoûtés, énervés, par d’autres, parce qu’ils contemplent. Parce qu’IL s’imagine en ermite reculé d’un monde fou au bord d’un étang, parce qu’ELLE veut voir le monde, parce qu’ils ont vu, parce qu’ils ont à voir, parce qu’IL repense la vie, l’univers et le reste dans un trempage hebdomadaire, parce qu’ELLE invente des vies, des univers et des restes dans des nuits blanches quotidiennes, parce qu’ELLE s’ennuie, parce qu’ils sont bavards, parce qu’ils sont timides, parce qu’ils sont différents, parce que les autres sont les autres, parce qu’ils sont de grands gamins et parce qu’ils en ont envie : le blog des reinettes, bavardages avec les grenouilles sur un bord d’étang reculé ou sur un coin de toile pseudo-sociale ! IL et ELLE

Coup de chaud

Coup de chaud

Crier avec les loups n'est qu'ajouter un accord au concert des voix unanimes, mais parfois ça peut faire du bien et puis surtout, si c'est en accord avec des réalités c'est encore mieux.

L'information a fait le tour du monde, la bronca lui a emboîté le pas et comme  ELLE le dit si bien,  le blondinet a réussi le tour de force à mettre le monde d'accord. Oui, il y a de la bêtise, de l'égoïsme, des intérêts qui ne dépassent pas sa mèche et il y a des moments où on pourrait désespérer de la démocratie. J'ai toujours du mal à me représenter les fonds abyssaux de la bêtise humaine, il n'y a que l'exemple qui permet de se dire, yes he can. Son pouvoir de nuisance est inversement proportionnel à son vocabulaire, et de toute manière covfefe !

Coup de chaud
Coup de chaud

Oui, il a été plus ou moins élu (on ne reviendra pas sur le mode de scrutin, les désinformations, l'abstentionnisme, etc...). Il  faut croire aussi que le populisme, pour prendre racine, nécessite à sa tête une personne convaincante donc convaincue de toutes les insanités proférées en guise de programme. L'idiocratie est à l'œuvre, et son champion actuel a un prénom et la moue d'un canard.

Mais revenons un peu sur les "idées" de cet homme et d'une partie de son entourage (du moins, les concepts mis en avant, si on exclut la raison financièrement profonde de ces gesticulations).

Coup de chaud

Climato-scepticisme. Quel drôle de mot, être sceptique face au climat. Une tornade arrive ? non, non, je suis sceptique et je ne la croirai que lorsque je la verrai, encore une fake news. Un ouragan arrive ? peu importe, je vais dans ma fosse à sceptiques et je serai à l'abri. La pollution tue ? pfff, rien à faire, mon bec de canard me protège contre toutes ces pseudos atteintes qui de toute manière ne touchent que les pauvres, et on le sait bien, moins il y a de pauvres, et plus il y a de riz, ou quelque chose comme ça.

Coup de chaud

Le climato-scepticisme s'appuie sur des idées trop répandues, des idées qui consistent à croire plus qu'à comprendre, à rejeter les sciences au profit de déclarations péremptoires, ce qui est dans la droite lignée des déclarations des fake news, on peut inventer les fake facts.

La science est une construction logique, qui se base sur des observations, une théorie, des prévisions, des résultats qui confortent la théorie (en accord avec les prévisions) ou qui l'infirment (en désaccord avec la théorie).

L'étude du climat est en marge de la démarche scientifique, les prévisions se heurtent à des murs de chaos ou de phénomènes dont l'amplitude et les effets sont inconnus. Alors, on construit des modèles, et ces derniers sont réajustés au fur et à mesure des observations, des faits.

Coup de chaud
Coup de chaud

Les faits disent que les glaces des pôles fondent, les faits disent que statistiquement, sur l'ensemble de la planète, le réchauffement est palpable (ha bon ? pourtant que je vais à ma montagne en hiver il fait plus froid ! sic). Il y a également des observations qui montrent que depuis 2011, les phénomènes s'amplifient et dépassent ce que les modèles peuvent prévoir. Cela touche la planète entière, cela se voit sur les phénomènes météorologiques, ou sur des îles du pacifique qui se noient. Ce sont des faits.

Une frange des climato-sceptiques ne les contestent pas, mais ils contestent l'effet de l'homme sur ces observations. Pourtant il y a, là encore, des faits, des observations, comme une corrélation entre les émissions de CO2 dans l'atmosphère, et le rythme d'accroissement de la température moyenne à la surface du globe. Et encore, on ne parle pas des pets de vache, ou des effets amplificateurs liés à la fonte des hydrates de méthane occasionnée par l'accroissement de la température lié aux émissions de CO2.

Coup de chaud

Pourquoi être climato-sceptique ? Pour se différencier, pour être minoritaire en espérant avoir raison et être reconnu comme un génie, pour conserver ses parts dans une entreprise productrice de charbon ou de pétrole, que sais-je. Est-ce scientifique ? Non. Il est si aisé de cracher sur les limites de la science. Cela dit, on remarquera que dans la quasi totalité des cas, ceux qui veulent détruire les avancées scientifiques ne comprennent rien au processus intellectuel scientifique, et croient que dire une chose arbitrairement sans faits pour l'étayer est équivalente à ce que disent les scientifiques.

Il y a peu de temps, un basketteur s'est fait un peu remarquer car il ne croyait pas que la terre était ronde, elle est plate car de sa propre expérience, elle est plate. Qui aujourd'hui lui emboîtera le pas et dira qu'il a raison ? Thomas Pesquet ?

 

Coup de chaud
Coup de chaud

Le climato-scepticisme a les mêmes sources que le fait de décrier la théorie de l'évolution (Darwin), ou de manière moins frontale, celle de la tectonique des plaques (Wegener). Ces deux théories ont la même limitation, elles ne peuvent pas prévoir. Il est impossible de prédire le résultat de l'évolution actuelle, et encore moins la configuration à venir réelle de la terre. C'est une question d'échelle de temps. L'être humain est trop mortel pour vérifier les résultats des prévisions éventuelles de ces théories. Mais ce qu'oublient les sceptiques de tout poil, et principalement ceux qui s'appuient plus sur une croyance que sur une science, c'est que ces théories se confrontent au temps en permanence.

 

Coup de chaudCoup de chaud

La théorie de l'évolution trouve des filiations, la génétique les confortent, des chaînons manquants sont envisagés et... découverts. Il s'agit d'une confrontation à rebrousse-temps, mais une confrontation tout de même, entre la théorie et les faits. Dans ce sens, il ne s'agit pas d'une information arbitraire, décrétée par on ne sait qui. Elle prend appuie sur des observations, des faits, pas des faits alternatifs. Elle trouve dans l'archéologie, la paléontologie, la génétique, la géologie, etc... des compléments scientifiques cohérents.

Coup de chaud

La tectonique des plaques décrit un monde passé fait de cataclysmes, d'érosion, de soulèvements de montagnes, de dynamiques lentes et rien que l'emboîtement de l'Amérique du Sud sur l'Afrique laisse supposer que la forme des continents n'est pas due au hasard ou à une volonté démiurgique. La géologie ou le paléomagnétisme en sont les porte-paroles, et tout s'agence pour construire le paysage d'aujourd'hui. Bien sur, cette théorie est très descriptive car l'ensemble des phénomènes présidant aux mouvements des plaques fait appel à des forces que nous ne pouvons quantifier. Dans ce sens, elle peut se rapprocher de la climatologie, mais il n'en demeure pas moins que la théorie de la tectonique des plaques est confrontée aux faits et de nouvelles observations viennent toujours la conforter (comme par exemple la présence de roches ferrugineuses au Spitzberg).

Coup de chaud

Et que dire des méthodes de datation scientifiques, la dendrochronologie, le carbone 14, la thermoluminescence, l'uranium/thorium, le potassium/argon... ? Il s'agit de méthodes s'appuyant directement ou indirectement sur les métronomes radioactifs. Elles ont toutes leurs limitations, mais elles ont aussi toutes leurs apports et les inter-comparaisons montrent à quel point l'ensemble est cohérent, le temps est mesurable, les phénomènes du passé sont calés chronologiquement de différentes manières et cela constitue autant d'éléments consolidant ces théories

Coup de chaud

En face, que trouve-t-on comme proposition ? Un créationnisme arbitraire, une Terre de près de 6000 ans (tout de même assez vieille pour laisser la place au Déluge et à Mathusalem), une terre crée en 6 jours en oubliant que le Livre des trois grandes religions monothéistes est chargé de symbolismes et tout prendre au pied de la lettre est aussi dangereux que les lectures qui sont faites au nom de Dieu pour tuer, exclure, ou rabaisser. Cette vision, arbitraire, vaut bien celle des Mayas qui prévoyaient la fin d'un cycle en 2012, celle des Aborigènes qui font commencer le rêve ... il y a longtemps, ou celle des hindouistes qui nous inclut dans une journée de Brahma durant 4.3 milliard d'années, ou encore celle des bouddhistes ou des chinois qui ont un univers perpétuel en mouvement permanent.

Chaque cosmogonie a ses adeptes, chacune répondant à des constructions propres aux sociétés qui y adhèrent.

Coup de chaudCoup de chaud
Coup de chaudCoup de chaudCoup de chaud
Coup de chaudCoup de chaud

Viendrait-il à quiconque l'idée d'imposer sa croyance à celle de son voisin ? (bon, là je parle d'un monde idéal). Je veux dire que toutes les croyances sont équivalentes, car elles ne décrivent pas ce qui est observable, mais des choses qui ne sont pas sensibles ou mesurables.

S'il n'y a pas de vision objective du monde, toutes les approches subjectives se valent.

Est-ce que la science est objective ? Elle a le mérite de porter à la connaissance de tous des résultats expérimentaux qui peuvent être testés. Si elle se trompe, ce qui est toujours le cas car une théorie est toujours limitée par les mesures, leurs précisions, les méthodologies, alors ce n'est pas grave, il n'y a pas de morts, on cherche juste une nouvelle théorie, plus complète.

Coup de chaud

Les discussions peuvent être âpres, des personnes compétentes peuvent se tromper, mais la communauté scientifique n'a pas de crédo particulier, il ne s'agit de décréter arbitrairement un fait pour se faire remarquer, il s'agit de comprendre le monde qui nous entoure avec humilité et persévérance.

Les scientifiques ne sont pas faits pour gouverner, mais ils peuvent conseiller et donner des informations en accord avec l'état des connaissances actuelles, pour peu que leurs travaux soient indépendants. Là se trouve une limite à la science. La dépendance des scientifiques à autre chose que les expériences fait beaucoup de mal, et malheureusement, les décideurs n'ont aucun moyen de faire la part des choses.

Coup de chaud

Lorsque Servier ou Monsanto commandent des études "scientifiques", les résultats et la probité des personnes qui les publient sont discutables, cela fait du Rondup un produit d’une totale innocuité aussi sain qu'un sérum physiologique, cela fait des médicaments sans aucun effet secondaire notable... Le profit pervertit tout le monde, il y a autant de corruption dans le milieu scientifique que dans tout autre pan de la société. Il ne reste que nos yeux pour être vigilent et pour nous méfier de toute doctrine où juges, experts et parties sont confondus. C'est d'autant plus complexe qu'un des outils accessibles à tous pour s'informer et faire des recherches, Internet et ses moteurs de recherche, offrent parfois des résultats préoccupants et orientés. Il est possible, selon les manières de référencer un site, de conduire à des réponses à une requête pour le moins étrange, comme par exemple tomber sur un site créationniste si on pose la question "que sont devenus les dinosaures"...

Coup de chaud
Coup de chaud

Il n'en demeure pas moins que les approches scientifiques, bien qu'imparfaites, sont les seules qui peuvent nous prémunir d'un obscurantisme moyenâgeux, d'une époque où la question permettait de trouver des sorcières là où il le fallait, et où l'inquisition brûlait les astronomes ouvrant les yeux sur leur monde sphérique et en mouvement autour d'une étoile.

 

IL

Coup de chaud
Coup de chaud

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article