Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des rainettes

Le blog des rainettes

De tout et de rien mais surtout de tout : de l'actualité aux voyages, en passant par la culture, littérature, cinéma, l'Art et jusqu'à la cuisine ou la politique, parfois le tout en même temps à 4 mains, à loisir et à l'envie ! Pourquoi ? Parce qu’un et un font un, parce qu’ils existent, parce que c’est suffisant et insuffisant à la fois, parce qu’ils sont toujours d’accord, parce qu’ils ne sont jamais d’accord, parce qu’il est persuadé d’avoir raison, parce qu’elle sait qu’elle a toujours raison, parce qu’il y aura toujours des questions insolubles, parce qu’il y a trop de personnes porteuses de vérités prêtes à l’emploi, parce qu’il y en d’autres envahies de doutes, parce que la liberté de s’exprimer, de se laisser porter est un privilège dont on n’a pas toujours conscience, parce qu’il faut l’explorer comme on explorerait un nouveau continent . Parce qu’ils ne se prennent pas au sérieux, parce qu’ils se prennent trop au sérieux, parce qu’ils ne peuvent pas se passer d’internet, parce qu’ils aiment réagir, interagir, parce qu’un poste de télé ou un bon bouquin ça n’a pas beaucoup de répartie, parce qu’ils aiment des choses, sont dégoûtés, énervés, par d’autres, parce qu’ils contemplent. Parce qu’IL s’imagine en ermite reculé d’un monde fou au bord d’un étang, parce qu’ELLE veut voir le monde, parce qu’ils ont vu, parce qu’ils ont à voir, parce qu’IL repense la vie, l’univers et le reste dans un trempage hebdomadaire, parce qu’ELLE invente des vies, des univers et des restes dans des nuits blanches quotidiennes, parce qu’ELLE s’ennuie, parce qu’ils sont bavards, parce qu’ils sont timides, parce qu’ils sont différents, parce que les autres sont les autres, parce qu’ils sont de grands gamins et parce qu’ils en ont envie : le blog des reinettes, bavardages avec les grenouilles sur un bord d’étang reculé ou sur un coin de toile pseudo-sociale ! IL et ELLE

Bon, ça c'est fait

Voilà une phase électorale qui se termine dans une indifférence d'au moins la moitié des votants. Autant dire que le vrai vainqueur de ce dernier épisode du mélodrame printanier est l'abstention. Un désintérêt si important interroge nécessairement, mais pas les élus. Eux, ils sont contents (même avec seulement 8 ou 17 députés). Le "renouvellement" permet ainsi de donner une prime à la trahison (Le Maire, Valls), une prime également à l'envie de penser que les choses vont changer, donc en changeant la tête on changera la politique. 

Etrange tout de même. Bien sûr, sans programme clair, il est facile de s'imaginer des monts et des merveilles dans le projet de LRM, mais il ne faut pas oublier que tout cela n'est que de la politique. Les enjeux sociétaux et économiques demeurent très présents, et les solutions que l'on commence à entrevoir seront peut-être inefficientes. Mais ce n'est pas un pseudo changement de tête avec des compétences non évaluées qui en sont le gage.

 

Comment s'étonner que l'intérêt disparaisse. Il y a eu beaucoup de votes de raison, le coeur n'y étant plus. Les extrêmes servent leurs sempiternels discours clivants aux recettes populistes au point de se considérer encore vainqueurs avec une poignée de députés. Et pendant ce temps... le temps passe, l'espoir fond au soleil caniculaire et les problèmes essentiels se noient dans des calculs et des ambitions purement politiques. 

Bref, ça c'est fait. On pourra toujours manifester notre mécontentement si les décisions sont trop violentes. 

IL

Partager cet article

Repost 0