Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des rainettes

Le blog des rainettes

De tout et de rien mais surtout de tout : de l'actualité aux voyages, en passant par la culture, littérature, cinéma, l'Art et jusqu'à la cuisine ou la politique, parfois le tout en même temps à 4 mains, à loisir et à l'envie ! Pourquoi ? Parce qu’un et un font un, parce qu’ils existent, parce que c’est suffisant et insuffisant à la fois, parce qu’ils sont toujours d’accord, parce qu’ils ne sont jamais d’accord, parce qu’il est persuadé d’avoir raison, parce qu’elle sait qu’elle a toujours raison, parce qu’il y aura toujours des questions insolubles, parce qu’il y a trop de personnes porteuses de vérités prêtes à l’emploi, parce qu’il y en d’autres envahies de doutes, parce que la liberté de s’exprimer, de se laisser porter est un privilège dont on n’a pas toujours conscience, parce qu’il faut l’explorer comme on explorerait un nouveau continent . Parce qu’ils ne se prennent pas au sérieux, parce qu’ils se prennent trop au sérieux, parce qu’ils ne peuvent pas se passer d’internet, parce qu’ils aiment réagir, interagir, parce qu’un poste de télé ou un bon bouquin ça n’a pas beaucoup de répartie, parce qu’ils aiment des choses, sont dégoûtés, énervés, par d’autres, parce qu’ils contemplent. Parce qu’IL s’imagine en ermite reculé d’un monde fou au bord d’un étang, parce qu’ELLE veut voir le monde, parce qu’ils ont vu, parce qu’ils ont à voir, parce qu’IL repense la vie, l’univers et le reste dans un trempage hebdomadaire, parce qu’ELLE invente des vies, des univers et des restes dans des nuits blanches quotidiennes, parce qu’ELLE s’ennuie, parce qu’ils sont bavards, parce qu’ils sont timides, parce qu’ils sont différents, parce que les autres sont les autres, parce qu’ils sont de grands gamins et parce qu’ils en ont envie : le blog des reinettes, bavardages avec les grenouilles sur un bord d’étang reculé ou sur un coin de toile pseudo-sociale ! IL et ELLE

AUX URNES CITOYENS !

AUX URNES CITOYENS !

Il est des pays où l'on rêve de voter démocratiquement. Il est un pays, le nôtre où l'on peut voter démocratiquement et où l'on fait la fine bouche quand il s'agit de lui conserver ses lettres d'or à savoir le pays des droits de l’homme, une des nations fondatrices de la démocratie, cet idéal inaccessible à tant d’autres.

La base de la démocratie est le vote. Sans vote, on n’a pas de choix et, sans choix, il n’y a pas de liberté.

 

Nous voici face à ce vote et on entend des phrases comme : «Entre la peste et le choléra, on ne sait que choisir.»

Qui est la peste ? Qui est le choléra ?

Emmanuel Macron qui fut un des rares politiciens à saluer la politique d’Angela Merkel envers les migrants, qui est pour une Europe forte face à l’Amérique populiste de Trump, la Russie de Poutine, les fascistes européens, représenterait-il la peste ?

Serait-il le même que Marine Le Pen dont la haine et le rejet de l’autre et l’admiration quelle porte à Trump, à Poutine, à Geert Wilders et à Nigel Farage est sans limite? Serait-elle le choléra ?


Jean-Luc Mélenchon admirateur lui aussi des dictateurs, de la Russie, utilisateur des mêmes moyens de communication, du même rejet, des mêmes leviers populistes n'appelle pas à un vote particulier, ses partisans annoncent une abstention, un vote blanc... Serait-il le terreau fertile du choléra ?

Sont-ils comparables quand Emmanuel Macron n’exclut personne ni de la société ni de la culture française ?
On peut ne pas adhérer totalement au programme d'Emmanuel Macron. On peut lui reprocher beaucoup, voire énormément de choses. Il ne gouvernera pas seul, les législatives sont proches, dans quelques semaines, il sera temps de nous exprimer sur l'orientation à donner à son gouvernement. Il n'empêche qu'il est démocrate et que l'on soit de Gauche ou de Droite, il reste plus proche de nos valeurs que n'importe quel extrémiste !

 

Peste ou choléra ? Les démocrates et les extrémistes ont-ils donc la même vision du monde ? Valent-ils la même chose? Il y a un choix à faire. Il est réel.

Mais entre la démocratie et l’ouverture à l’autre d’une part et l’extrémisme et le repli sur soi de l’autre, il n’y a aucune hésitation à avoir.

Certes, nous ne vivons plus le choc de 2002 quand Le Pen père était présent au second tour. Cela fait quinze ans qu’on s’habitue chaque jour, un peu plus, au Front national. Il a contaminé notre société. Mais le danger est toujours le même. Le danger de la peste et du choléra. Les deux à la fois.

En France, nous avons une démocratie qui fonctionne, un gouvernement, un Parlement, une justice indépendante et une presse libre. Nous devons certes l’améliorer, mais nous devons tout faire pour le protéger. Il est le résultat de deux siècles de lutte acharnée. Ce système démocratique est fondé sur les votes. En France, nous avons le droit de voter, ce qui est loin d’être le cas dans la plupart des pays du monde.

Un droit est aussi un devoir.  Quand on a le droit de voter, on a le devoir de voter.

Face à la gravité de la situation, l’abstention ou le vote blanc ne sont pas les choix de la résistance mais ceux de la résiliation, pire, de la lâcheté.

Votez !

Votez Emmanuel Macron !

Votez pour la Liberté, l'Egalité, la Fraternité, votez pour la France !

 

ELLE

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article