Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des rainettes

Le blog des rainettes

De tout et de rien mais surtout de tout : de l'actualité aux voyages, en passant par la culture, littérature, cinéma, l'Art et jusqu'à la cuisine ou la politique, parfois le tout en même temps à 4 mains, à loisir et à l'envie ! Pourquoi ? Parce qu’un et un font un, parce qu’ils existent, parce que c’est suffisant et insuffisant à la fois, parce qu’ils sont toujours d’accord, parce qu’ils ne sont jamais d’accord, parce qu’il est persuadé d’avoir raison, parce qu’elle sait qu’elle a toujours raison, parce qu’il y aura toujours des questions insolubles, parce qu’il y a trop de personnes porteuses de vérités prêtes à l’emploi, parce qu’il y en d’autres envahies de doutes, parce que la liberté de s’exprimer, de se laisser porter est un privilège dont on n’a pas toujours conscience, parce qu’il faut l’explorer comme on explorerait un nouveau continent . Parce qu’ils ne se prennent pas au sérieux, parce qu’ils se prennent trop au sérieux, parce qu’ils ne peuvent pas se passer d’internet, parce qu’ils aiment réagir, interagir, parce qu’un poste de télé ou un bon bouquin ça n’a pas beaucoup de répartie, parce qu’ils aiment des choses, sont dégoûtés, énervés, par d’autres, parce qu’ils contemplent. Parce qu’IL s’imagine en ermite reculé d’un monde fou au bord d’un étang, parce qu’ELLE veut voir le monde, parce qu’ils ont vu, parce qu’ils ont à voir, parce qu’IL repense la vie, l’univers et le reste dans un trempage hebdomadaire, parce qu’ELLE invente des vies, des univers et des restes dans des nuits blanches quotidiennes, parce qu’ELLE s’ennuie, parce qu’ils sont bavards, parce qu’ils sont timides, parce qu’ils sont différents, parce que les autres sont les autres, parce qu’ils sont de grands gamins et parce qu’ils en ont envie : le blog des reinettes, bavardages avec les grenouilles sur un bord d’étang reculé ou sur un coin de toile pseudo-sociale ! IL et ELLE

POUR QUI JE VOTERAI...

POUR QUI JE VOTERAI...

Pour qui je voterai...

 

Le charme de la liberté pseudo sociale est de pouvoir raconter ce que l'on veut, donner son avis juste pour le plaisir. Rien de mieux qu'un avis politique pour être sur d'avoir tort. C'est magique. Il y a toujours de bonnes raisons pour contredire un choix que l'on veut être à chaque foi raisonné.

Je voterai Artaud, elle défend les travailleurs, elle se bat pour les autres sans ambition personnelle, elle a le sens du partage (plus ou moins forcé ;-)), elle est convaincue que sa position est la seule sortie possible d'un marasme généralisé dont peut doutent encore aujourd'hui.

Je voterai Poutou, bon il ne faut pas se cacher, je ne vois pas trop d'autres raisons que celles soulevées par Artaud, avec en prime l'opportunité qu'il s'est arrogée de dire tout haut ce que beaucoup peuvent penser tout bas (tout en respectant la présomption d'innocence bien sûr). Et puis rien que de le voir se faire attaquer sur sa tenue alors qu'il paraît qu'il n'y a que les idées qui comptent, ça mérite bien un petit... câlin (ok, je l'avoue, je voulais écrire autre chose ;-)).

Je voterai Asselineau, pour ses convictions, son envie, sa maitrise de certains numéros, sa technicité, son professionnalisme et, heu… comment dire, là je sèche un peu concernant les idées.

Je voterai Cheminade, pour ses convictions, son opiniâtreté, son gout pour les aventures spatiales (même si je déplore qu'il ait délaissé Mars pour la Lune maintenant ;-)), sa fraîcheur malgré le fait qu'il soit le doyen du genre de cette année.

Je voterai Dupont-Aignan, car une paire de lentilles change tout sur la vision du monde et de la politique, pour son envie d'émancipation de toutes les tutelles, son sens du moment télévisuel, et certainement plein d'autres choses que je n'ai pas encore bien perçues.

Je voterai Hamon, parce que j'ai toujours eu un gout pour les causes perdues. Alors porteur d'une idée qui pouvait faire débat, ce dernier a été englouti dans des considérations bien plus essentielles et dans de vagues considérations économiques ;-). Mais une idée neuve mériterait tellement mieux, non ? On le saura peut-être un jour si mon vote n'est pas suffisant cette fois.

Je voterai Mélenchon, le grand ami d'Hamon avec un pacte de non agression mutuelle un peu avant Barbarossa (enfin là c'est un drôle de retournement de situation, où le barba rosseur est plus rouge que le barba rossé). Il parle au cœur, il me séduit par ses envolées professorales et son détachement teinté de références bolivariennes. J'aime son sens de la négociation et ses positionnements économiques et sociétaux. Il ouvre la porte à une France forte, libre des influences dégradantes, et à un peuple uni dans la joie et le partage par tranches de cinq ans ;-)

Je voterai Fillon car si on ne sait pas porter le costume présidentiel autant aller se rhabiller. Son projet est ce qu'il nous faut, enfin un peu de rigueur dans ce monde de brut, enfin un cap, une vision, une envie, ô capitaine mon capitaine dis-moi où tu vas et je te suivrai. Toi seul a l'expérience qui pourra nous faire passer le cap des heures sombres qui arrivent, même si pour cela certains devront souffrir un peu plus (du moment que ce n'est pas moi ;-)).

Je voterai Le Pen, car j'aime les dynasties impériales, la force et la douceur dans un sourire si fraternel. Son programme est enfin de rendre à la France ses lettres de nobleSSe, et en cela je la suivrai quitte à devancer ses envies. Elle sait que nous ne pourrons pas exister sans sacrifier en cours de route quelques branches pourries et en plus cela promettra pour les futurs fruits de notre belle société millénaire un développement sans risque de contamination polluante.

Je voterai Macron, car malgré son inexpérience, le fait qu'il n'ait jamais été élu, le fait qu'il soit soutenu par des éminences grises qui orientent sans le vouloir une partie du monde vers des abysses de profits carnassiers, il garde sa fraîcheur, il n'est pas altéré par ses conseillers, il a la foi, il réussira à suivre le chemin du milieu, la juste voie qui nous rendra tous heureux.

Je voterai blanc parce que cet aréopage est loin de satisfaire mon envie, ma faim de solutions à la fois humaines, sociales, respectueuses de chacun tout en conservant un cadre de droits et de devoirs nécessaires au maintien de toute société, je ne vois pas celui ou celle qui propose des diagnostics justes et qui y oppose des solutions ne délaissant pas la morale, le bien de tous et de chacun, et dans la mesure du possible des aspirations opposées. Oui, c'est un rêve, une chimère, mais avant tout, je voterai blanc pour montrer de manière invisible un mécontentement devant autant d'impuissance et de manque d'imagination teinté d'ambition personnelle.

Mais puisqu'un seul vote est possible, alors je voterai pour...

IL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article